8 modèles de moto électrique pas cher

Les motos électriques sont une alternative de mobilité qui fait de plus en plus d’adeptes chaque jour. À l’agilité caractéristique de toute moto s’ajoutent des avantages tels qu’une conduite plus silencieuse, sans vibrations et encore plus de plaisir grâce à la réactivité du moteur électrique. En outre, la gamme est plus que suffisante pour une utilisation typique. Le choix est également de plus en plus large, et nous avons compilé ici un certain nombre de modèles de styles différents qui sont à la fois abordables et offrent des caractéristiques intéressantes.

L’amalgame de scooters électriques actuellement sur le marché couvre de nombreux segments, depuis les cyclomoteurs (scooters équivalents à 50 centimètres cubes) jusqu’aux modèles très puissants tels que le LiveWire de Harley-Davidson, qui sont également plus chers. Dans ce cas, nous allons nous attacher à compiler une série de modèles qui nous semblent intéressants en termes de performances et de design, mais surtout qui restent dans un budget serré.

 

NIU MQi+ Sport : à partir de 2.299 €

Il s’agit de l’un des modèles d’entrée de gamme de la marque NIU, qui propose également des scooters électriques en plus des motos. La NIU MQi+ Sport coûte 2 299 euros, ce qui en fait l’une des trottinettes électriques les plus abordables du marché.

Il est équipé d’un moteur Bosch de 1,4 kW et offre une autonomie de 55 km. Il est équipé d’un régulateur de vitesse, d’un bras oscillant en titane et en aluminium et peut être équipé d’une boîte à gants. Il existe une version MQi+ Sport Extended Range avec une batterie plus importante qui offre 65 km d’autonomie et coûte 2 899 euros.

 

NIU NQi Sport : à partir de 2 599 €

Un autre modèle NIU, dans ce cas légèrement plus puissant et plus robuste que le MQi mentionné ci-dessus. Le NIU NQi Sport est équipé d’un moteur Bosch de 1,8 kW de puissance continue et d’une batterie amovible d’une capacité de 1,56 kWh fabriquée par Panasonic. Il est homologué pour une autonomie de 50 kilomètres. Il est notamment équipé de témoins d’arrêt automatique, d’un amortissement réglable et d’une prise de charge USB. Il est disponible en quatre couleurs et coûte 2 599 euros. Une version avec une batterie de 2,1 kWh et une autonomie de 70 km est disponible pour 3 299 euros.

 

Askoll NGS 3 : à partir de 1 999 €

Bien que la gamme Askoll NGS comprenne trois versions, seule l’Askoll NGS 3 est commercialisée en Espagne. Elle coûte 3 099 euros, qui peuvent être réduits à 1 999 euros grâce au Plan Moves. Un prix très raisonnable pour un scooter à roues hautes aux performances très correctes. Son moteur a une puissance de 3 kW et délivre un couple de 130 Nm, ce qui lui permet d’atteindre une vitesse de pointe de 70 km/h. Il dispose d’une double batterie d’une capacité de 2,88 kWh, qui lui permet d’atteindre une autonomie de 96 km.

Piaggio 1 Active : à partir de 3 312 €

La Piaggio 1 Active bénéficie du soutien d’une marque ayant une longue tradition dans le monde des motos. La version Active est la plus puissante : son moteur a une puissance maximale de 3 kW (2 kW en continu) et est capable d’atteindre 60 km/h. Son autonomie peut atteindre 85 km en mode ECO (66 km en mode Sport) grâce à une batterie de 2,3 kWh. Un grand avantage par rapport aux autres scooters électriques est qu’il dispose d’un compartiment sous la selle pouvant contenir un casque Full Jet.

 

Urbet Gadiro E-125 : à partir de 3 730 €

Le Gadiro E-125 d’Urbet indique clairement par son nom de quel type de vélo il s’agit : un vélo électrique équivalent à une 125. Il coûte 3 730 euros pour la version à batterie unique (3 500 euros de base plus 230 euros d’inscription). Lors de nos essais, elle s’est avérée être une moto agile, rapide et très amusante.

Il a une puissance de 3 kW et un couple de 175 Nm. Avec son poids léger, seulement 70 kilos, il vous permet de vous « catapulter hors de chaque feu rouge », comme nous avons pu le constater. Il atteint une vitesse maximale de 80 km/h et est disponible avec une ou deux batteries. Avec une seule batterie (2,52 kWh), il a une autonomie de 80 kilomètres. La version à deux batteries a une autonomie de 160 kilomètres et coûte 4 740 euros.

Yadea G5 S : à partir de 4 190 €

Le Yadea G5 S est probablement l’un des modèles les plus intéressants de la marque. Son design est plus technologique et plus sophistiqué que celui de ses grandes sœurs et son autonomie est également supérieure à celle du C1S Pro, plus cher. Il peut être conduit avec un permis de conduire B (de plus de 3 ans).

Le Yadea G5 S est propulsé par un moteur d’une puissance continue de 4,1 kW et d’un couple de 105 Nm, de sorte que l’accélération à partir d’un arrêt est très agile. Il est alimenté par deux batteries amovibles d’une capacité totale de 2,88 kWh. Il dispose d’une autonomie de 115 kilomètres et d’une vitesse de pointe de 80 km/h. Il est équipé de série d’une boîte à gants avec deux compartiments de rangement, d’une prise USB et d’un porte-bagages arrière. Il coûte 4 190 euros, mais avec l’aide du plan Moves, il peut être acheté à partir de 2 890 euros, un prix très attractif pour les caractéristiques qu’il offre

Wellta Boreal : à partir de 4 850 €

Le Wellta Boreal est un autre scooter équivalent à un scooter 125 à essence. Il a une puissance nominale de 4 kW (5,6 kW de puissance maximale) et peut être choisi avec une ou deux batteries. La version à deux batteries a une capacité totale de 5,6 kWh (2,8 kWh chacune) et offre une autonomie de 140 kilomètres. Dans notre test, il s’est avéré que la portée réelle est très proche de la portée théorique.

Le prix commence à 4 850 euros avec une batterie, ou 5 990 euros si elle est équipée d’une double batterie. Le vélo est éligible aux subventions Moves, de sorte que le prix peut être réduit à 3 550 euros ou 4 690 euros, respectivement, en remettant un vieux vélo à la casse.

Ecooter E5 Pro : 6 890 €

L’Ecooter E5 Pro n’est peut-être pas aussi abordable que les modèles précédents, mais il fait un pas en avant en termes de performance, de technologie et de design sans pour autant dépasser le prix maximum, ce qui lui confère un excellent rapport qualité-prix. Le E5 Pro est le fleuron de la marque, un vélo au design super technologique qui fait tourner les têtes partout où il passe. Vous pouvez l’aimer plus ou moins, mais c’est clairement original. Il s’agit également d’un design bien pensé : conçu dès le départ comme un vélo électrique, son châssis abrite les batteries entre les jambes du cycliste et laisse de la place sous la selle pour un casque intégral et encore assez de place pour un petit sac.

Il dispose d’une puissance continue de 7kW (puissance de pointe de 9,62kW), ce qui lui permet d’atteindre une vitesse maximale de 105km/h (105mph). Les batteries, fabriquées par Samsung, ont une capacité de 5,4 kWh et lui confèrent une autonomie homologuée de 148 kilomètres. Ce condensé de fonctionnalités et de design a un prix : 6 890 euros avant remises, ou à partir de 5 590 euros avec les subventions du plan Moves. L’équipement comprend un écran IPS de 6,8 pouces avec des menus configurables, des amortisseurs Fast Ace et la fonction  » Keyless start  » pour démarrer la moto.

Bien choisir un casque de moto et équipements pour motard
Guide d’achat d’une trottinette électrique