La technologie Riding Assist présentée au CES de Las Vegas : Honda l’installe sur une moto qui se maintient en équilibre même lorsque les roues sont à l’arrêt et se déplace de manière autonome sans pilote sur la selle. La 49e édition du CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas s’est terminée il y a quelques jours. Au salon, parmi les innovations technologiques présentées, il y avait également de nombreux prototypes de véhicules à quatre et deux roues. Le tout évidemment avec des installations innovantes ! Parmi celles-ci, la technologie étudiée et installée sur une moto Honda a suscité une curiosité particulière. La société japonaise a présenté une moto capable de s’équilibrer et de se déplacer de manière autonome, sans pilote. Comment est-ce possible ? Grâce à une technologie particulière installée. Voyons en détail comment elle fonctionne.

Assistance au pilotage Honda. Qu’est-ce que c’est ? 

Même les enfants savent que les véhicules à deux roues ne jouissent pas d’une grande stabilité et d’un grand équilibre ; cela est prouvé, ne serait-ce que par les petits accidents survenus avec nos premiers vélos sans roues ! Mais il semble que les choses changent (pour l’instant seulement pour les motos) ! Oublions l’effet gyroscopique des roues, selon lequel notre moto gagne en stabilité à mesure que la vitesse augmente. Nous parlons du Riding Assist, la technologie étudiée par Honda qui promet de révolutionner le monde de la moto, en empêchant la moto de tomber lorsqu’elle s’arrête. Le système, appliqué à une Honda NC750, n’utiliserait pas de gyroscopes, mais exploiterait plutôt les technologies que la société japonaise avait déjà développées pour le système de mobilité personnelle UNI-CUB. La robotique et l’ingénierie de la moto se rejoignent et donnent naissance à un système pour l’instant unique au monde, nous parlons d’un prototype, mais Honda est déjà en mesure de toucher.

Le Riding Assist Honda Comment ça marche ? 

Le Riding Assist Honda est une solution sans gyroscopes et transforme la direction mécanique traditionnelle. En principe, en dessous de 5 km/h, la direction est découplée de la fourche, qui est gérée par une unité de contrôle séparée et une série de servomoteurs. La moto est capable de détecter à tout moment sa position, qu’elle corrige en adaptant l’angle de la fourche et en dirigeant la roue avant dans les deux sens des milliers de fois par seconde pour maintenir l’équilibre à tout moment – tout cela, bien sûr, sans priver le pilote du contrôle de la moto ! Bien que déconnecté, la direction et l’extrémité avant restent synchronisés par une série de servomoteurs, puis remplacés lorsque vous dépassez 5 km / h par deux fixations mécaniques.Mais ce n’est pas tout : le vélo suit le propriétaire et se gare. Honda promet que dans l’avenir, le vélo maintiendra le plaisir de conduite normale, mais lorsque vous êtes arrêté ou en cours à faible vitesse , il est capable de rester en équilibre sur son propre sans le pilote mettre ses pieds sur le sol. En plus de cela, le vélo suit le propriétaire presque « comme un chiot. Le fabricant de motos de Tokyo entend révolutionner le monde des deux roues et, avec cette solution innovante, vient à la rencontre de tous ceux qui s’approchent d’une moto pour la première fois !